18 août 2008

aussi laid et hautain qu'un paon enroué ne connaissant ni herbe ni plaine ni roue ni vent il est là à sa place assis comme une statue de bois et sirotant son eau à son rythme
Posté par NICOLASVASSE à 00:21 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

18 août 2008

j'appelais tes lèvres de palmes ton papier à musique si blanc mais vieux aujourd'hui le ciel se délabre sous l'absence sous la rage de n'avoir osé au sol et aux autres jeter l'amour
Posté par NICOLASVASSE à 00:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
17 août 2008

il est le visiteur des lampes l'ami des lumières nocturnes l'amant des chaleurs d'été une flanelle suceuse de sang
Posté par NICOLASVASSE à 23:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
17 août 2008

j'ai pris l'herbe à contre-pied le papillon et le soleil et au soir venant j'ai misé sur le sommeil
Posté par NICOLASVASSE à 22:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
05 août 2008

le signe de l'émoi eau trouble d'étang je pêche en silence la bouche si rose
Posté par NICOLASVASSE à 00:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
05 août 2008

quelle preuve as-tu de moi je ne suis pas plus réel qu'un battement de cœur
Posté par NICOLASVASSE à 00:56 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

05 août 2008

j'ai perdu notre clé le fer de notre retour la maison sera inhabitée
Posté par NICOLASVASSE à 00:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
05 août 2008

des toits plumes des tapis jades les yeux d'une louve et le coin de cheminée
Posté par NICOLASVASSE à 00:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
05 août 2008

l'artiste est seul le soleil le vent l'océan l'artiste est seul
Posté par NICOLASVASSE à 00:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
05 août 2008

je t'imaginais vague et diffuse et je me trompais l'amour est une ligne qui court entre eau et terre
Posté par NICOLASVASSE à 00:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]