05 juillet 2008

"Pink Maggit" de Deftones (album White Pony)

cri souffrance crevasse et l'ouverture les bras donnés le partage le grand partage celui du coeur tordu sur le sol dur et froid plié cassé brisé et le beau quand même et le beau sorti du laid et même si tout est un je me laisse croire je me laisse aux rêves du coeur qui bat
Posté par NICOLASVASSE à 11:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

05 juillet 2008

"Passenger" de Deftones (album White Pony)

nébuleuse lacrymale c'est un passager un voyageur on ne joue plus on vit jusqu'aux dernières notes de piano tant de douleur tant de tant de choses désespoir en distorsions de la voix de l'espace à crever tant de tant de choses le voyage peu importe sa forme nébuleuse lacrymale celui-ci fût le plus beau
Posté par NICOLASVASSE à 11:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
05 juillet 2008

"Parachutes" (Pearl Jam)

accroché à la pointe du croissant de lune ça tombe comme feuilles balancé éventé et blanche la prune et lointaine si vite ça tombe comme pierres à pic vitesse lumières au sol tapis d'étoiles oranges amères ça chute libre tout en fuite l'air dans le vent les habits la chair gonflés à l'hélium du vide
Posté par NICOLASVASSE à 11:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
05 juillet 2008

"Last kiss" (Pearl Jam)

lente si lente batterie le coeur en machine à laver à chantonner grave comme lui et ça monte à la russe au désespoir déconfit et nostalgie enjolivée lente si lente batterie mon coeur à la machine tout blanc tout propre
Posté par NICOLASVASSE à 11:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
05 juillet 2008

"Lullaby" (The Cure)

des échos des basses élévation un archet velours mystère sensuel quasi femme soupirs aspirations laisse le vampire laisse le sang le fluide corps c'est le vide de sa voix
Posté par NICOLASVASSE à 11:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
05 juillet 2008

Summertime, Ella Fitzgerald et Louis Armstrong

trompette nuit très chaude lentement à pas feutrés s'approche la voix sucre de canne dénudé elle a ce miel qui rassure lui prolonge donne le poids et duo mêlent leurs charmes les graves en hauteurs profond ce voile de soir cette robe suave légère et lascive extinction
Posté par NICOLASVASSE à 11:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
05 juillet 2008

Blues with a feeling, Luther Allison

puce infernale touches folles tranquilles cordes appuyées et ça gronde ça vrombit monté allongé le cou le grave l'intense les veines rondes jamais trop jamais assez l'harmonica emballe voix cassée en mesure ça vibre et ça déchire sourd contenu mais puissant ça sort et s'éteint en quelques notes
Posté par NICOLASVASSE à 11:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]